16 décembre 2008

Quel week-end (2/3)

Bonjour à toutes !

Le feuilleton culinaire continue aujourd'hui avec la seconde partie du week-end d'anniversaire de mon fiston : le repas dominical avec les grands-parents. Pour assurer, vu que je recevais mes parents et mes beaux-parents, il fallait un plat à la hauteur, qui soit festif (mais sans faire trop fête parce que sinon ça aurait fait Noël en avance, et ça, jamais !), qui soit convivial (parce que je n'allais pas passer mon temps en cuisine à peaufiner les finitions et la présentation), et qui tienne chaud au corps (PARCE QU'IL FAIT TOUJOURS UN FROID DE GUEUX, MAIS C'EST QUOI CET HIVER QUI DURE DEPUIS 2 MOIS DEJA ?!!!!!).

Alors, voilà, sans plus attendre, je vous présente :

couscous

Le couscous à dédette !!! (je vous assure que la recette porte ce nom ... je n'invente rien, ce n'est pas mon genre ... hihihi !)

Bon, là, je ne vous mets pas la recette, parce que c'est trèèèèès long (à écrire comme à faire), et que surtout, c'est pas tant les étapes qui sont importantes que les petits trucs qui font que ça ne rate jamais. Pour celles qui voudraient vraiment savoir, on trouve des recettes pas mal sur le site de cuisine.tv (sans faire de pub, mais c'est vrai).

Le secret que je veux bien partager est celui de la cuisson de la semoule (au couscoussier, bien entendu, je ne parle pas de cuisson au micro-ondes ici !!!)

- alors, on prend 1kg de semoule fine (pour 8 personnes) qu'on fait tremper une bonne 1/2heure dans 1 litre d'eau

- on égraine à la fourchette pour défaire les paquets, et on met la semoule dans le cuit-vapeur au dessus du couscoussier plein du bouillon de légumes, et c'est parti pour 15 à 20 minutes en couvrant. Il faut que le couvercle soit plein de buée et que la semoule soit bien chaude.

- on met la semoule (chaude, c'est là où la recette devient drôle ...) dans un saladier et on y ajoute 200g de beurre salé en petits morceaux, et malaxant avec les 2 mains (vous voyez, c'est très drôle dans la semoule toute chaude ...) pour faire fondre le beurre et dissoudre tous les petits paquets de semoule.

- on laisse reposer, et environ 30 à 45 minutes avant de passer à table, on remet la semoule dans le haut du couscoussier et on la laisse se réchauffer au dessus du bouillon de légumes.

Ca marche à tous les coups, et ça évite d'avoir des grumeaux dans la semoule ... même si ça brûle le bout des doigts (et croyez-moi, je le ressens encore ce matin sur le clavier ....).

Rien à voir non plus, mais j'ai vu sur le site de La Poule qu'elle aussi avait réagi à la NOUVELLE DE LA SEMAINE : ELLE annonce le retour des UGGS ! Alors, si j'entends déjà les commentaires négatifs des hommes de mon entourage (qui ont à peine dépassé le stade de cro-magnon en ce qui concerne les tendances), moi, je suis ravie, parce que c'est hyper confortable et que ça tient super chaud (rapport au froid de gueux .. je vous en ai déjà parlé non ?). Leur seul problème est leur prix !!!!! Un bras par bottes, sûr, ça fait des économies en gants et mitaines, mais ça va pas le faire pour moi, alors si vous avez des plans pour en avoir moins cher, ça m'intéresse comme on dit !

Sur ce, à demain pour la suite des aventures culinaires ....

Posté par mpenalva à 09:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Quel week-end (2/3)

    Comme c'est appétissant! Je retiens la préparation de la semoule,elle me pose toujours des problèmes.Merci et bon continuation.

    Posté par Marie chris, 16 décembre 2008 à 19:47 | | Répondre
  • Bon, moi, pour avoir chaud, j'ai choisi le gilet de berger, mais l'option couscous (+ gateau au Nutella, bien sûr !) me paraît pas mal non plus !

    Posté par aquamela, 16 décembre 2008 à 20:28 | | Répondre
  • J'adoooooore le couscous, je me damnerais pour en manger... d'ailleurs, hier en rentrant du Marché, j'en ai pris à emporter avec ma cop's et nous nous sommes régalées !
    Il a l'air très réussi le tien en tous cas, bravo.

    Posté par Iza, 16 décembre 2008 à 23:02 | | Répondre
Nouveau commentaire